FANDOM


Celielbann

Zénith

Premier Ecrit Modifier

Je n'ai jamais tenu de journal intime de ma vie... J'ai toujours trouvé cette activité d'une désolante futilité... Mais étrangement, maintenant que ma vie a pris un sens nouveau, que j'ai pris conscience qu'elle ne sera plus jamais la même, que toutes mes certitudes sur le monde, ou plutôt sur les mondes qui m'entourent, ont volé en éclat, j'éprouve le besoin de consigner par écrit ce qui m'est arrivé, et ce qui m'arrivera dans les temps futurs... Je me souviens encore de cette nuit funeste, où tout mon monde a été englouti par cette masse noirâtre et rampante qu'ils appellent le Néant... « Ils » sont les Sans Destin, une organisation qui voyage perpétuellement entre les mondes dans l'espoir de détruire le Néant, ou au moins de stopper son avancée. Je fais partie des rares survivants de l'annihilation de mon monde, et à mon grand desespoir, les seuls vrais amis que j'aie jamais eus ne s'en sont pas sortis... Dans mes rêves, je vois encore le visage desespéré et la main tendue de Jane dans l'espoir que je parvienne à l'extirper de cette obscurité qui l'avalait inexorablement... J'ai été sauvé par les Sans Destin juste après avoir été témoin de la mort (j'apprendrai hélas plus tard que la mort aurait été une bien clémente échappatoire en comparaison avec le sort qu'elle a subi) de la fille que j'avais fini par considérer comme une grande soeur, car elle avait toujours été là pour moi, tout en ayant accepté d'être la chanteuse / hurleuse du groupe que j'avais fondé avec Luke et Francis.

Into the Abyss

Un nom qui sonnait bien pour un groupe essentiellement constitué d'ados en pleine période rebelle ascendants pubères. C'est entre autres la raison pour laquelle Jane, forte de ses 21 ans, s'occupait de gérer notre budget et de négocier nos locations de studios quand nous enregistrions des démos. Nos textes ne volaient pas bien haut, mais notre message était compris, et nous bénéficiions d'une bonne reconnaissance du public. Et tout s'est ironiquement terminé, tout a été réduit à Néant si je puis me permettre l'expression, la nuit où nous donnions un concert qui aurait pu nous propulser sur la scène nationale, car de nombreux représentants de labels musicaux avaient fait le déplacement à l'occasion de la nuit Rock / Metal organisé par la municipalité, qui voulait en quelque sorte rajeunir son image... Cette nuit là, tout s'est fini, et tout a recommencé... Alors que je commençais mon habituel solo de guitare en duo avec Francis à la batterie, des cris de panique ont commencé à se faire entendre depuis le fond de la salle de concert. Impuissants : nous vîmes ces petites créatures aux yeux brillants arriver par centaines et plonger leurs mains crochues dans les poitrines des gens, corrompant leurs âmes pour les amener à rejoindre leur camp, et ainsi se répandre de plus en plus. Mais leur funeste tâche fut bientôt écourtée par l'arrivée de cette obscurité particulièrement oppressante qui faisait disparaître tout ce qu'elle touchait. Je n'ai dû ma survie qu'au réflexe d'avoir déployé mes ailes, ce qui m'a permis de sortir par une fenêtre située en hauteur. Et tandis que je m'éloignais, je voyais mes amis disparaître un par un... Bien que je savais par cette paire d'ailes que j'avais dans le dos que je n'appartenais pas à ce monde, je fus empli par un sentiment d'impuissance teinté de desespoir, car j'allais être sauvé sans avoir pu faire quoi que ce soit pour les aider. Le dernier appel au secours de Jane restera sans doute éternellement marqué dans ma mémoire... Puis environ six mois se sont écoulés depuis mon entrée chez les Sans Destin... Il m'avait été offert de commencer une nouvelle vie sur un autre monde, mais après ce que j'avais vécu, il m'était impossible de reprendre une vie normale... Et quelquepart, je me sentais plus en sécurité dans un vaisseau qui errait dans l'univers, que sur un monde qui à tout moment pouvait disparaître pour peu que le Néant s'y intéresse. J'ai fait sur le Luastria (nom du vaisseau des Sans Destin), la connaissance de mes vrais parents... Mon père se nomme Amrael, et n'est ni plus ni moins que le leader du Zénith, l'une des trois voies des Sans Destin, et par conséquent mon supérieur hiérarchique direct. D'après le peu de conservations que j'ai eues avec lui, il m'a paru relativement austère... Nos rapports sont en général assez tendus, mais je dois reconnaître que j'ai malgré tout une certaine estime pour lui... Ceci dit ça ne me réjouit pas vraiment d'être le fils d'un leader de voie : j'ai peur qu'on me demande d'en être digne, et je déteste subir ce genre de pression... Ou plutôt je déteste qu'on me mette la pression en général... J'ai rencontré ma mère un peu plus tard. Son nom est Nahmiel... Elle est pour ainsi dire la douceur incarnée, et j'ai par conséquent peine à croire qu'elle supporte d'être mariée à quelqu'un d'aussi intransigeant que mon père. Un psychologue dirait sans doute en lisant ces lignes que c'est mon complexe d'Oedipe qui me travaille... Qu'importe. J'ai accompli nombre de missions et fait quelques rencontres, sans vraiment lier d'amitiés... Mitoko Triball... Sans doute la fille la plus timide que j'aie jamais rencontrée... Elle passe son temps à donner des excuses quand il n'y a pas lieu d'en faire, et s'évertue à vouvoyer tout le monde, même ses proches... J'ai plus tard été amené à la revoir à l'infirmerie alors qu'elle revenait de mission. Elle était devenue un loup garou, ou plutôt une métatrope, comme disent les Sans Destin. Sous l'influence de je ne sais quelle poussée d'adrénaline, j'ai voulu la faire sortir de là en voyant les médecins sur le point de lui placer un de ces horribles implants de métal qu'ils appellent « régulateurs ». Hyr Wigoo, le leader des Sans Destin, m'en a empêché en nous coupant l'accès à la sortie... Myllia Délora... Visiblement la meilleure amie de Mitoko, et au moins aussi timide qu'elle. C'est également une métatrope, le fait est qu'elle m'est apparue, tout comme Mitoko, sous sa forme lupine... Lilianna Demonikius... J'ai fait ma première mission avec elle. Sur une planète Terre d'ailleurs, ça m'a rappelé des souvenirs. J'ai surtout vu toute ma vie passer en vitesse accélérée devant mes yeux lorsqu'elle a failli me décapiter en essayant la faux qu'elle a récupérée à l'armurerie. Mise à part sa folie chronique, c'est une fille que je puis qualifier de sympathique. Egleynil... Un ange, comme moi. Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de faire sa connaissance. J'étais plus occupé à manger tant j'avais faim (nous nous sommes rencontrés dans le réfectoire). Je ne l'ai plus jamais revu depuis... Lorelei Brea... Alors elle... Comment dire... J'ai jamais vu une chieuse pareille... Pour des raisons que j'ignore, elle m'a pris en grippe depuis que je suis venu en renforts sur Mantrah (ah maintenant que j'y pense voilà peut – être la raison de son aversion envers ma modeste personne). Grand bien lui en fasse : pour ma part, je ne l'aime ni ne la déteste, ce genre de personne m'a toujours laissé indifférent. Ceci dit, mon opinion sur elle s'est légèrement améliorée depuis que nous nous sommes affrontés au tournoi de l'arène, auquel j'ai ensuite perdu face à Lilianna mais bon... Caleen... (je ne parviens pas à me souvenir de son nom de famille) Une elfe tout droit sortie d'un livre de Tolkien. J'avais cru pouvoir la rassurer en la félicitant pour son talent d'archère lorsque nous avons affronté le heartless qui parasitait l'Hamenora, mais c'est l'effet inverse qui s'est produit : ça a davantage eu l'air de la déprimer qu'autre chose... Enfin vu qu'elle est apparemment la meilleure amie de Lorelei, je ne me fais pas trop de souci pour elle... Les gens qui ne tiennent pas en place sont souvent d'excellents soutiens moraux. Ichigo... Pareil qu'Egleynil : je n'ai pas vraiment eu l'occasion de parler de grand chose avec lui. La seule conversation que nous avons eue concernait le semblant de stratégie que nous allions utiliser pour attaquer le heartless qui parasitait l'Hamenora sur Mantrah. Kyo Hikaru... Une rencontre assez rapide avec lui aussi, étant donné que nous avons tout juste fait quelques passes d'armes dans la salle d'entraînement, avant de nous faire vertement rappeler à l'ordre par un examinateur. Et enfin... J'ai fait une rencontre qui remet déjà mes nouveaux idéaux en question... Meileen Blackpearl... Je l'ai fugacement rencontrée alors que je prolongeais mon séjour sur Terre en faisant un crochet par l'Angleterre. Elle venait tout juste de jurer au fidélité au Néant... A partir de ce moment, j'aurais tout donné pour l'avoir rencontrée avant l'arrivée de la créature qui a procédé à son « enrôlement ». J'ai misérablement été obligé de fuir face à la force écrasante de ce monstre, qui se présentera plus tard sous le nom de Ralem. J'ai revu Meileen quelques semaines plus tard et déjà, je ne reconnaissais plus la jeune femme apeurée que j'avais rencontrée. Elle était devenue un assassin froid et implacable, vouée à contribuer à l'inexorable expansion du Néant. Par je ne sais quel miracle, les circonstances ont voulu que je parvînsse à la ramener au Luastria. Elle y est restée quelques jours, et m'est même venue en aide pour la mission durant laquelle j'ai rencontré Lorelei, Caleen et Ichigo. Mais je voyais bien que le Luastria n'était pour elle rien de plus qu'une horrible et gigantesque prison d'acier... Je l'ai laissée partir, tout en regrettant amèrement cette faiblesse peu après... Mais je dois me rendre à l'évidence : je l'aime... Je l'aime plus que je n'ai jamais aimé quiconque. Une douleur terrible étreint ma poitrine pour peu que je m'égare à penser à elle... Ma raison me rappelle qu'elle est mon ennemie. Mes passions me dictent de courir vers elle et de tout faire pour elle, quitte à trahir les Sans Destin. Mais plus j'y pense, et plus ces valeurs de bien et de mal me paraissent abstraites, voire obsolètes... Tout ce que je veux, c'est la revoir... Peu m'importe le reste...

C'est un peu long pour un résumé, mais j'avais tellement à dire...

Deuxième Ecrit Modifier

J'ai franchi l'ultime barrière... Celle que je m'étais juré de ne jamais lever... Pour la première fois de ma vie, j'ai fait couler le sang d'un humain... De deux humains pour être plus précis. J' étais en mission avec Ivy et Arzhael, du Zénith tout comme moi. Nous étions en train d'infiltrer une usine dont les activités nous paraissaient douteuses. Et à deux reprises, j'ai failli être découvert... En ces deux occasions, je n'ai pas d'autre choix que de tuer ceux qui ont découvert ma présence en ces lieux pour les empêcher de sonner l'alerte. J'avais déjà tué des heartless, sans éprouver le moindre remords. Mais prendre la vie d'une créature douée de sentiments, qui a peut-être fondé une famille quelque part, est quelque chose de tout à fait différent... Aujourd'hui encore, les visages de mes victimes me hantent, que ce soit dans mes rêves, ou lors de bad trips hallucinatoires que je me tape en plein jour. J'ai déjà eu l'occasion de voir Lilianna tuer des humains sans la moindre gêne lors d'une mission que nous avions accomplie en duo... Comment diable fait-elle... J'en arriverais presque à lui envier sa folie... Mais il y autre chose qui me préoccupe davantage... J'ai de plus en plus envie de revoir Meileen. Ce désir n'a de cesse de me ronger et j'ai déjà pour projet de partir vers la Terre via le passeur de Traverse. Quelle sera sa réaction en me voyant ? Essaiera-t-elle de me tuer selon ce que lui dictent ses principes de nihiliste ? A vrai dire je crois bien que cela m'est tout à fait égal. Je veux juste la revoir, peu m'importent les conséquences...

Troisième Ecrit Modifier

J'écris ceci depuis ma cellule dans la prison dans le Luastria... Je suis parvenu à retrouver Meileen et au final, j'ai écouté mes passions plutôt que ma raison... Lorsque je me suis retrouvée devant elle, je me suis trouvé plus stupide que je ne l'aie jamais été... Elle ne m'a évidemment pas accueilli sous les meilleurs hospices, inquiète de savoir ce que pouvait bien lui vouloir un Sans Destin qui vient sonner à sa porte en plein après – midi... Mais j'ai fini par y arriver... Je lui ai vidé tout mon sac, je lui ai dit tout ce que je n'ai cessé de ressentir depuis ma première rencontre, et elle a eu la patience de m'écouter. Je l'aime... Elle m'aime... Le simple fait de savoir cela me permet de tenir le coup et de ne pas sombrer dans la dépression à cause de la solitude, conséquence directe de l'isolation cette foutue cellule. Tout ne s'est pas passé comme je l'espérais à vrai dire... Je ne pense pas que c'est Lilianna qui m'a dénoncé. Elle a beau être quasi continuellement emprisonnée dans sa rage meurtrière, je sais qu'elle ne s'abaisserait jamais à pratiquer la délation. Mais dans ce cas... Qui a bien pu prévenir cet enfoiré d'examinateur que j'étais sur Terre ? Ça ne peut pas être le passeur de Traverse, il ne s'amuserait pas à risquer de perdre des clients... Toujours est – il que je suis là, dans cette cellule, à attendre que les leaders des trois voies et Hyr décident de la sanction qui va être appliquée sur ma modeste personne. Je me demande ce qu'ont pensé mon père et ma mère lorsqu'ils ont appris ce que j'ai fait... Mais je n'ai aucun regret... Et je ne ressens pas le moindre sentiment de culpabilité... Je me demande quelle sera leur décision... Vont – ils sceller les quelques pouvoirs que j'ai obtenus, baisser mon grade, ou carrément me bannir ? A vrai dire je m'en fous un peu... Peu importe que l'on me haïsse ou que l'on me méprise après ça, j'ai fait ce que me dictaient mes désirs, et je l'assume parfaitement.

Quatrième Ecrit Modifier

Tenir un journal, c'est définitivement pas mon truc. Pourtant je persite à éprouver le besoin de consigner par écrit tout ce qui m'est arrivé ces derniers temps, allez savoir pourquoi... J'ai essayé d'en finir avec tous mes problèmes dernièrement. Je savais pertinemment que le maximum serait fait pour me séparer de Meileen, et cette pensée m'était insupportable. J'ai dû faire des efforts pour me focaliser sur l'image de Meileen tandis que le courant électrique brûlait mon corps de l'intérieur. Je n'avais pas choisi la méthode douce pour ma tentative de suicide, mais j'ai dû faire avec ce que j'avais sous la main. (merci à au passage à l'examinateur qui m'a fourni le traceur ça m'a baucoup aidé) ça a été très douloureux - doux euphémisme - mais j'ai sombré assez rapidement. Mais je ne suis pas arrivé au royaume des morts en suivant la lumière... Je me suis réveillé chez Meileen... Par des circonstances particulièrement apocalyptiques, elle a fini par me rejoindre chez les Sans Destin. Je m'en veux de lui imposer ça, mais en même temps, je suis heureux qu'elle reste à mes côtés. Mais cette surprise n'est rien comparée à celle que j'ai eue en parlant avec Hyr quelque temps plus tard. Il m'a appris que la personne qui m'a fait sortir du Luiastria n'était autre que Lorelei. ça me tue que ce soit envers cette teigne blonde, mais j'ai une dette envers elle. Que ça lui plaise ou non, je m'en acquitterai.

Cinquième Ecrit Modifier

Je ne suis vraiment pas fait pour tenir un journal intime. Je manque cruellement de régularité. Mais bon... Il s'est passé pas mal de choses ces derniers temps qui valent que je les consigne par écrit. Meileen et moi nous sommes lancés à la recherche de Lorelei, notamment en nous appuyant sur le don de projection de Meileen. Elle a réussi à atteindre Lorelei, mais pour une raison que j'ignore, celle - ci n'avait pas l'air d'avoir envie qu'on la retrouve. Seul information que nous avons pu obtenir : elle était dans une forêt de Rune. Avec ce maigre (euphémisme) indice, nous sommes allés sur place avec Gabriel. Et comme je le craignais, nous n'avons rien trouvé, excepté six brigands... Et j'ai dû en tuer deux... Je croyais m'y être habitué, mais faire couler le sang d'un humain m'inspire toujours autant de dégoût... Nous avons cependant fait sur ce monde une rencontre intéressante : Reiah, une élémentale supérieure de glace, a déclaré avoir aperçu Lorelei et elle l'a... renvoyé sur Traverse -____- Enfin bref... En rentrant, j'ai appris que Diana avait été enlevée lors d'un attentat terroriste sur Faitharch. Sans réfléchir, je me suis inscrit à la missions de sauvetage. C'est en grande partie grâce à Diana que je marche la tête haute aujourd'hui, alors je voulais faire quelque chose pour elle. Durant cette mission, j'ai fait une rencontre intéressante. Nous sommes bien évidemment tombés sur des nihilistes, mais l'affrontement a pris une étrange tournure : après quelques échanges, nous en somme venus à conclure une trêve avec eux. Visiblement, ils n'avaient pas une grande estime pour l'instigateur de l'enlèvement. Enfin c'est surtout avec l'un d'entre eux que j'ai conclu cette trêve. Vangelius s'appelait - il... Etrange personnage... Il semblait capable de la plus innommable cruauté, mais d'un autre côté, il était, comment dire, classe... J'ai également expérimenté une nouvelle technique avec Lilianna, et si Meileen l'apprend, je crois que je suis mort. La fusion. Pendant quelques minutes, mon corps et celui de Lilianna étaient fusionnés en un seul. Je me suis alors retrouvé à errer dans son esprit, tandis qu'elle combattait Ralem en ayant recours à mes propres pouvoirs. C'était une impression assez étrange, mais j'y ai rencontré quelqu'un qui, pour changer, en connaissait plus sur moi... que moi - même... C'est en soi énervant... Je n'ai hélas pas pu en savoir plus parce que la fusion s'est défaite peu après. Bilan des courses : je suis rentré au Luastria avec 4 côtes cassées, et Lilianna avec un empoisonnement. Que des réjouissances donc... J'ai décidé de faire un break au niveau des missions pendant quelque temps, et de me consacrer un peu à la quête du Zénith. Peut - être même que je vais me remettre à l'entretien de ma parcelle qui sait ? Il faudra aussi que j'aille voir si l'état de Kyo s'est amélioré : il m'inquiétait pas mal depuis la dernière fois que je l'avais vu.

Sixième Ecrit Modifier

Cela fait plusieurs semaines que Meileen est partie en mission infiltrée sur Eolia, le monde où nous avons tous deux vu la mort de près. Je ne me suis rendu réellement compte de son absence que lorsque je suis revenu de Meta Terra. Chaque jour, je me ronge les sangs en me demandant si elle est toujours en vie, combien de temps s'est écoulé pour elle... Pour combler le vide, j'essaie de me lier avec un maximum de personnes... Mais quelle que soit l'intensité des amitiés que je parviendrai, ou non, à lier, personne ne remplacera Meileen. J'ai désespérément besoin d'elle... Pour m'efforcer de penser à autre chose, mais aussi pour renouer avec les passions de mon ancienne vie, j'ai fait quelque chose qui me trottait en tête depuis déjà pas mal de temps : j'ai lancé un projet de création de groupe. Perso, je verrai bien du death metal mélodique, influence Arch Enemy ou In Flames, mais je vais pas imposer mes préférences aux autres. Si on peut jouer un peu de tout, ce sera déjà une bonne chose...

Septième Ecrit Modifier

Je devrais peut-être jeter ce journal ou carrément le brûler, étant donné le peu de régularité avec lequel je m'en occupe... Environ 10 mois, si je me base sur l'écoulement du temps à bord du Luastria, que je n'y ai rien écrit. Je me désespère... Commençons donc par le commencement... J'ai enfin fondé mon groupe entièrement composé de Sans Destin. Après un long débat, nous nous sommes baptisés les Ether O'Genics Butterflies... Ether, jeu de mots plus ou moins subtil pour désigner une alchimie qui regénère notre hétérogénéité... Butterflies, parce que les papillons sont des créatures aussi belles qu'éphémères, et sans doute parce que ça fait toujours plus classe en anglais. Notre formation actuelle et les affinités musicales des membres sont aussi hétérogènes que le nom du groupe d'ailleurs, au moins nous portons bien notre nom...

Lilianna, cette psychopate invétérée, que j'ai étrangement fini par considérer comme une excellente amie, est assignée aux hurlements en tous genres, et n'hésite pas à s'emparer d'un violon quand le rythme s'y prête...

Dreac, un brave type davantage sensible au hard rock et au blues, est à la seconde guitare, et pousse la chansonnette de temps à autre...

Vranken, un semi elfe qui est venu tenter sa chance sans trop y croire, et qui au final se débrouille pas trop mal au clavier...

Lovie, l'amoureuse du son des percussions, que j'imagine capable de danser pendant un séisme, est à la batterie.

Alia, une fille qui à l'origine n'avait aucune connaissance de la musique metal, et qui a révélé un grand talent pour jouer de la basse.

Ivy, que j'ai toujours autant de mal à cerner, est venue avec un violon additionnel, donnant une puissance symphonique souvent bienvenue à nos prestations.

Moi-même, en tant que leader du groupe, suis à la première guitare. Il m'arrive également de donner de la voix.

Et enfin Meileen, qui s'occupe exclusivement du chant, grâce à sa voix de soprano terriblement enivrante...

Nous avons donné pour l'instant 2 concerts, et tous deux furent des succès plus que satisfaisants. Je crains hélas que nous ne donnerons pas d'autre concert avant un moment...

J'ai écrit ces lignes juste avant de me rendre au bureau de Hyr, où j'ai été convoqué pour, je le sens, quelque chose qui va avoir un impact considérable sur mon avenir.

Comme je dis souvent, wait and see...

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard