FANDOM


Journal d'Anna Katski


Anna.jpg

1.

Cher Journal....

J’ai appris à écrire récemment, toute seule à la bibliothèque… Cela n’a pas été évident. Déjà les tables sont trop grandes pour moi. Et puis les livres sont lourds. Et enfin venir en cachette à la bibliothèque pour que les grands sans-destins ne me voient pas, n’était pas évident. Mais j’ai persévéré et à force de comparaison, j’ai appris les lettres… J’ai appris les sons. Et maintenant je veux raconter mon histoire avant de l’oublier et me remémorer les détails que l’on m’a racontés sur mon arrivée.

Je m’appelle Anna Katski… Mais en fait, je ne sais pas comment je m’appelle réellement. Ce nom et ce prénom, c’est la femme qui m’a kidnappé à ma mère qui me les a donné. Cette grande femme rousse un peu folle qui m’a sauvé du néant en m’arrachant aux doux bras de ma mère sanglotante. Je crois que ma mère venait d’accoucher et j’étais alors une pauvre petite chose à cette époque. Mais c’est ainsi que commença mon voyage vers les étoiles et ce grand vaisseau qui allait bientôt devenir la chose la plus importante de ma courte vie…

Je ne sais pas non plus comment cette femme a réussi à se faire passer pour ma mère auprès des autorités du luastria… mais peut-être qu’en fait ils s’en fichaient car on était en vie. Entourée de linges moisissants, bercée par des bras inconnus, je fus montée contre mon gré dans cette coquille de fer. Ma mère adoptive passa par le choix de sa voie qui s’est vite révélée du zénith. Peu importe après tout… Elle m’emmena vivre avec elle dans sa chambre. Mais pas seulement. Ma mère adoptive devait avoir un problème je pense… Car elle s’obstinait à m’emmener partout avec elle, même pendant ses missions en extérieur. Moi je ne m’en souviens pas. Mais le professeur Mihara doit s’en souvenir lui, car il a eu cette folle en entretien de nombreuses fois pour la dissuader de me faire courir des risques inutiles. Mais elle ne voulait pas être seule, j’étais son ange, son porte-bonheur, ou quelque chose comme ça. Quoiqu’il en soit un jour elle a disparu, j’avais alors 3 ou 4 ans, je ne sais plus très bien… J’ai rencontré un grand monsieur à cette époque. Je ne savais pas qui c’était, mais maintenant je sais que c’était le leader Hyr Wiggo. Il a voulu me réconforter, me prouver que ma mère était décédée en héroïne au court d’une mission, mais au fond de moi, je savais que c’était faux, que l’on me mentait. Elle était bien trop soucieuse d’elle pour être une héroïne. J’étais intimement persuadée qu’elle s’était suicidée dans sa folie avec quelques produits dans l’infirmerie… Mais je ne connaissais pas ces mots pour dire ça… si jeune comment aurais-je pu m’exprimer !!

Je me suis retrouvée alors seule. Je n’ai pas vraiment eu peur. Je me suis juste mise à marcher au hasard des couloirs. Je n’avais pas de plan, pas de sneack pour me repérer, mais je m’en fichais. Je crois que j’ai du marcher comme ceci de longues heures. J’étais perdue et fatiguée. A un tournant, alors que je regardais mes pieds sans autre pensée, j’ai percuté quelque chose de doux et soyeux. C’était grand, je ne voyais que de grands orteils velus, avec de longs ongles acérés. J’ai alors senti une grosse patte m’arracher du sol, et je me suis mise a gesticuler, battant l’air de mes petites jambes et petits bras. Quelque chose de tendre me souleva le menton pour m’obliger à regarder… c’est alors que je plongeai mes yeux bleus dans un océan fauve et éclatant. C’était le regard doux et inquiet de Soho, le moomba de la cafétéria. Ne me demandant même pas mon avis, il me posta sur son épaule, et en quelques enjambées on se retrouva assis à une table avec des mets savoureux face à nous. Sous le regard amusé et satisfait du moomba, je me suis mise à engloutir les plats sucrés et salés qu’il me proposait… j’avais une faim de loup. Repue, je l’ai gratifié d’un chaleureux sourire avant de me jeter dans ses bras. Je crois qu’il eut l’air gêné quelques instants mais c’était devenu un de mes meilleurs amis…

2. Depuis que Soyo m'a trouvé, j'ai une maison-chambre rien qu'a moi... Biensur ca ressemble plus à un terrier qu'a une vraie chambre de petite fille. Mais est-ce que les autres petites filles vivaient comme moi? Surement pas... Deja je trouvais que je ne grandissais pas assez vite. d'après les livres de la bibliothèque je devrais mesuré 15centimètres de plus pour etre dans la moyenne... M'en fiche c'est plus pratique pour passer d'un canal d'aération à un autre!!

Bref..... Ma maison... C'est un merveilleux nid douillet ou s'entassent mes trésors que je trouvent et collectionnent au hasard de mes périgrinations a travers le luastria. J'ai entendu les grands parfois m'appeler, le charognard... Je ne comprends pas ce que cela veut dire, mais en tout cas ca doit etre aprce que en récupérant ce qui traine je nettoie le vaisseau... Sinon je vois pas ce que ca peut etre... Ma maison, c'est un immense chaudron que Soyo a renversé et callé pour moi, dans un cellier de la cuisine. Il est toujours fermé a clef car vide, mais il possède trois bouches d'aération a lui tout seul et chacun dans une direction différente!!!! le rêve!! Mais j'aime bien la serre aussi, en plus il y a toujours beaucoup de personnes a la serre, alors je me suis construite une espèce de plate-forme discrète en hauteur, j'écoute les grandes personnes parlées. Souvent personne ne me vois ni m'entend et j'apprends plein de secrets... Mais j'ai personne a qui confier les mien.... A part Soyo, mais il est pas très bavard quand meme....

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard